L’effet de serre est un phénomène naturel qui réchauffe la terre par l’intermédiaire des gaz atmosphériques qui l’entourent. Malheureusement, en raison de certaines activités de l’homme, des gaz sont devenus trop importants causant un réchauffement inquiétant. Ce sont  l’H2O, le CO2, le CH4, le N2O-NOX, l’O3, le CO et CFC.

Les activités produisant de l’H2O et de CO2

L’H2O ou la vapeur d’eau dans l’atmosphère est l’un des gaz à effet de serre ou GES qui sont présents dans l’atmosphère. Cependant, l’homme contribue aussi à l’augmentation de sa quantité dans l’atmosphère par l’intermédiaire des travaux d’irrigation des surfaces agricoles et des centrales nucléaires thermiques.

Les CO2 ou dioxyde de carbone sont les principaux gaz à effet de serre rejetés par les activités de l’homme. En effet, l’industrialisation a fait que la consommation énergétique de l’homme se base sur la combustion des énergies fossiles comme le pétrole et le charbon. Ajouté à cela les activités de déforestation. On dit souvent que l’économie du monde actuel se base sur l’énergie fossile. En effet, toutes les activités de productions et de transport y sont liées fortement. L’agriculture et l’élevage, la métallurgie et les bâtiments contribuent beaucoup à l’élévation du taux de CO2 dans l’atmosphère.

Les activités produisant du CH4 du N2O et NOX et l’O3

Le méthane ou CH4 et les oxydes nitreux font aussi partie des principaux gaz à effet de serre que l’homme produit. Le méthane est principalement produit par l’intermédiaire de l’élevage intensif. En effet, les élevages des troupeaux de bœuf et de vache rejettent des quantités très importantes de méthane dans l’atmosphère. Le méthane est d’autant plus impliqué dans le réchauffement climatique dû au fait que son potentiel de réchauffement est dix fois plus important que le CO2. La décomposition des fumiers, des ordures et des végétaux y contribuent aussi.

La production des dérivés azotés dans l’atmosphère est liée à l’agriculture. Notamment par l’intermédiaire d’engrais azoté, l’ozone ou O3 est quant à lui naturellement présent dans l’atmosphère et sa production est affectée par les activités des industries et des automobiles.

Les activités produisant des gaz fluorés (CFC)

Les gaz fluorés existent sous plusieurs formes, ils sont principalement issus des bombes aérosol pour faire office de solvant. Mais ils sont aussi très présents dans les appareils de refroidissement et de congélation grâce à leur propriété de transfert de chaleur. Ils sont rejetés par les réfrigérateurs, les congélateurs et les climatiseurs.