La géo-ingénierie est l’ensemble des projets et méthodes scientifiques ayant le but précis de modifier le climat, de stopper l’émission de gaz à effets de serres ainsi que de contrôler le changement climatique le plus possible. Effectivement, plusieurs utilités sont liées à ces objectifs afin de préserver le climat actuellement.

Recours immédiat au réchauffement climatique

La géo-ingénierie, en matière de méthode afin de recourir à un éventuel réchauffement climatique incontrôlable, est très intéressante. En effet, l’utilité géo-ingénierie est primordiale dans l’élaboration de technique afin de maîtriser des situations incontrôlables de ce genre. Comme exemples de méthodes élaborées par la géo-ingénierie France sont la production à grande échelle de charbon de bois à partir de déchets organiques, la récupération du CO2 émis par la combustion de biocarburant ou encore l’aspiration du dioxyde de carbone contenu dans l’atmosphère. Il y a aussi la plantation massive d’arbres afin de stocker le plus de CO2. Cela est aussi considéré comme faisant partie des méthodes d’élimination du dioxyde de carbone.*

Limitation du rayonnement solaire

L’utilité géo-ingénierie est aussi de limiter le rayonnement solaire grâce à des méthodes infaillibles et assez dangereux. L’approche consiste à renvoyer assez de rayons solaires dans l’espace pour abaisser la température mondiale d’un degré ou deux. Une autre approche consiste à injecter dans la stratosphère des milliards de particules réfléchissantes, ou à accroître par des procédés chimiques la brillance de nuages. D’après la géo-ingénierie France, il sera difficile d’atteindre l’objectif de rester sous les 2°C sans l’intervention et l’application d’une de ces méthodes.  Mais tout le monde n’est pas d’accord avec les approches que la géo-ingénierie propose. Certains scientifiques considèrent que les solutions proposées par la géo-ingénierie sont une pente dangereuse et risquée.

Le refroidissement de l’atmosphère

Il est clair que l’utilité géo-ingénierie est principalement l’amélioration du climat. En effet, la géo-ingénierie joue un rôle primordial dans ce contexte. La barre des 2°C imposée par l’accord de Paris c’est-à-dire la géo-ingénierie France, ou seulement 1,5°C par tempête tropicale ne peut être atteint que par la capacité à extraire une quantité assez considérable de CO2 de l’atmosphère. Pour cela le refroidissement de l’atmosphère ne peut se faire que par l’intervention de la géo-ingénierie qui développe des méthodes comme la plantation massive d’arbres pour limiter au maximum l’émission des gaz carboniques, ou la récupération du CO2 émis par la combustion du biocarburant. Ces techniques sont tout à fait faisables dans n’importe quel pays.