Avec la fluctuation du prix des carburants, dont le prix de l’électricité en France qui devrait connaître une hausse importante d’ici 2023, les travaux énergétiques constituent une solution à privilégier.

En quoi consiste la rénovation énergétique ?

Elle regroupe l’ensemble de tous les travaux qui ont pour objectif de réaliser des économies d’énergie dans un habitat ou un bâtiment. Entre autres, le changement d’un système de chauffage pour un mode moins énergivore, l’isolation (des sols, des combles, de la toiture, des fenêtres…)et le calorifugeage de la tuyauterie en font partie. Pour faire réaliser des économies d’énergie, l’État ainsi que plusieurs organismes privés ont conçu des aides financières applicables sur plusieurs de ces travaux.

Quels sont les avantages à rénover et isoler ?

Entreprendre des travaux d’isolation ou de calorifugeage présente plusieurs avantages tant au plan de l’économie, du confort ambiant, que pour l’environnement :

Ils font diminuer la facture énergétique.

– Ils font augmenter la valeur d’un bien immobilier.

– En hiver, une bonne isolation permet de diminuer les besoins en chauffage et, en été, il n’est plus nécessaire de recourir constamment à la climatisation. Une autre façon d’économiser.

– Ils améliorent le confort thermique et acoustique d’un logement.

– Ils contribuent également à faire diminuer les gaz à effet de serre dégagés par les habitations, ce qui bénéficie à l’environnement.

Des aides financières pour amortir votre investissement

Le CITE, un crédit d’impôt accordé pour les travaux énergétiques, ainsi que certaines subventions de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et l’Éco-Prêt à taux zéro permettent à plus de citoyens de se tourner vers l’économie d’énergie par la rénovation et le calorifugeage. Voyons en quoi elles consistent…

LE CITE :

Cette aide financière concerne les ménages ayant un revenu annuel intermédiaire. Elle est basée sur un forfait, selon le type de travaux effectués, et peut couvrir jusqu’à 75 % du montant investi. Les dépenses concernées doivent avoir été effectués (ou seront entrepris) à l’intérieur de la période suivante : de janvier 2016 à la fin de décembre 2020.

LA PRIME ÉNERGIE :

Aussi appelée « prime CEE (Certificats d’économies d’énergie), il s’agit d’une aide financière qui est allouée aux ménages intéressés à entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Le montant versé sous forme d’un chèque en euros vient des fournisseurs de carburant, d’électricité ou de gaz. Le montant varie selon la nature des travaux réalisés.

L’ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO (PTZ) :

Tout propriétaire dont c’est la résidence principale (achevée depuis plus de 24 mois) peut avoir accès à ce programme de prêt à taux zéro intérêt. Cette aide est accordée sans condition préalable de ressources, pour financer des travaux visant à améliorer la performance énergétique. Le montant du prêt ainsi que sa durée de remboursement varient selon le nombre de réparations ou de changements énergétiques à effectuer.

Il existe d’autres aides comme « Ma Prime Rénov’ » qui est accordée aux ménages ayant des revenus modestes ou très modestes. Les municipalités et les régions proposent également des dispositifs pour encourager leurs citoyens à réduire leur consommation énergétique. Si vous devez isoler l’ensemble de vos tuyaux de circulation d’eau, vous pourriez bénéficier d’une autre subvention, celle de la loi pour transition énergétique appelée « Mon Calorifugeage gratuit ».

Plusieurs de ces aides financières sont cumulables, ce qui permet d’entreprendre différents travaux de rénovation sans grever son budget.